Cadre de vie

Cadre de vie > Informations sanitaires

Informations sanitaires

Afficher / Masquer tous les détails

Lutte contre le cynips du châtaignier




Le Syndicat de Défense de la Châtaigne d’Ardèche demande à tous les exploitants de ne pas brûler ou broyer leur bois d’élagage, porteur de galles sèches de cynips, avant le 15 mai, afin de ne pas détruire les Torymus implantés pour lutter contre le cynips.

Cynips Torymus







Plus d’informations, consultez le site du CICA - Comité Interprofessionnel de la Chataîgne d’Ardèche


Lutte contre le frelon asiatique



Le frelon asiatique est de plus en plus présent sur le territoire de notre région. La Direction Régionale de l’Alimentation de l’Agriculture et de la Forêt Auvergne-Rhône-Alpes en partenariat avec les structures compétentes (Fédération Régionale des Groupements de Défenses Sanitaires, et Fédération Régionale de Défense contre les Organismes Nuisibles de Rhône-Alpes) poursuit la lutte contre ce nuisible.

Quelques renseignements sur

PDF - 207.2 ko
Le frelon asiatique

Si vous suspectez sa présence,

PDF - 379.2 ko
Cliquez ici

Pour de plus amples informations, vous pouvez consulter le site du Réseau FREDON-FDGON ainsi que la procédure de signalement ci-contre :

PDF - 714.7 ko


Lutte contre le moustique tigre

Le moustique tigre est capable de transmettre à l’homme différents virus dont ceux de la dengue et du chikungunya. Bien que ces maladies sévissent principalement en zones tropicales, la survenue de cas autochtones (contractés sans voyage) en France métropolitaine représente un risque bien réel. En effet, lorsque des voyageurs, de retour de pays où ces maladies sont présentes, reviennent infectés, ils peuvent introduire ces virus en France métropolitaine et se faire piquer par des moustiques tigres locaux. Après quelques jours, ces moustiques seront capables de transmettre à leur tour, sur le territoire métropolitain, le virus à une personne qui n’a pas voyagé. Le moustique tigre est identifiable grâce aux taches blanches sur le corps et les pattes et à une ligne blanche sur le dos et la tête. C’est un moustique de petite taille ne dépassant pas 1cm de longueur et qui pique la journée mais aussi la nuit.

PDF - 188.9 ko
Comment se protéger ?

Plus d’informations, consultez le site de l’Entente Interdépartementale pour la Démoustication

Si vous observez des moustiques tigres, vous pouvez les signaler [sur le site|-> http://www.signalement-moustique.fr/


Lutte contre les chenilles processionnaires

Le nombre des chenilles processionnaires a explosé cette année, elles sont de plus en plus grosses et de plus en plus nombreuses.

Ces chenilles sont reconnaissables à leurs nids de soie blanche, bien visibles sur les pins où elles passent l’hiver à l’issue duquel elles forment des processions avant de s’enterrer pour effectuer leur métamorphose en papillons.

Ces chenilles sont extrêmement nuisibles pour les humains, et notamment les enfants en bas âge. Leurs poils contiennent une toxine urticante et allergisante, à l’origine d’irritation cutanée et oculaire chez les personnes séjournant dans les lieux infestés. Lorsqu’elles se sentent agressées, elles dispersent au gré du vent ces poils qui, par des crochets, peuvent s’agripper aux habits ou à la peau.

Pour les animaux, le danger est encore plus extrême. La toxine peut provoquer des dégâts irréparables.

PDF - 298.3 ko
Les chenilles processionnaires


Lutte contre les intoxications au monoxyde de carbone

Le monoxyde de carbone est responsable d’une centaine de décès par an. Inodore, incolore, indétectable par l’homme, le monoxyde de carbone est la première cause de mortalité par toxique en France.

Plus des trois quarts des français équipés d’appareil de chauffage à combustion ne sont pas conscients d’avoir à leur domicile des appareils susceptibles d’émettre du monoxyde de carbone.

Pour plus d’information vous pouvez consulter ci-joint le communiqué de presse et le dépliant de l’INPES

PDF - 57.4 ko
Communiqué de presse
PDF - 460.3 ko
Dépliant INPES


Prévention contre les tiques

Les tiques se trouvent partout : sur les herbes, pelouses, parcs et jardins, aires de jeux, arbustes, haies…

Elles s’accrochent sur un hôte potentiel quand elles sentent sa présence. Dès qu’elles se trouvent sur la peau, elles cherchent un endroit chaud et humide pour piquer avec leur rostre (dard) en anesthésiant l’endroit choisi et commencent un repas de sang.

Les tiques peuvent vivre 6 ans et résistent aux températures extrêmes. La nymphe (petite tique en développement, très difficile à remarquer) et la tique adulte peuvent contaminer l’homme.

La période de contamination est plutôt d’avril à octobre.

Maladies à tiques : Les principaux agents pathogènes transmis par les maladies transmises par les tiques sont bactériennes (Borréliose de Lyme, ainsi qu’une trentaine d’autres bactéries) ou viraux (diverses méningo-encéphalite), et peuvent infecter l’ensemble du corps. Les symptômes sont très variables, et peuvent se manifester de manière épisodique.

Plus d’informations, consultez le site de LYM’P.A.C.T.


Mairie de Coux - Espace des Grads - BP723 - 07000 Coux - Tél : 04 75 64 22 04